Catalogue 2020

  • « Retour au catalogue
  • 300 Hugo WOLF (1860-1903) compositeur autrichien

  • 300 Hugo WOLF (1860-1903) compositeur autrichien Image
  • poème autographe, Epigramm auf die kunstsinnigen Salzburger…, 25 novembre 1881 ; 1 page in-8 ; en allemand (rousseurs).

    Poésie satirique sur les Salzbourgeois, au lendemain de la première représentation à Salzburg de l’opérette Le Petit Duc de Charles Lecocq. [Hugo Wolf fut pendant quelques mois en 1881, maître de chapelle en second au théâtre municipal de Salzburg]. Le poème, dont le titre complet est Epigramm auf die kunstsinnigen Salzburger, auf Anlass der I. Vorstellung des “kleinen Herzogs”, comporte 3 quatrains.

                      « Stumm sassen sie da wie die Stärke,

                         Sie waren nicht sehr animiert,

                         Sie glotzten wie ab’gstossene Böcke

                         Ihr Kunstsinn nicht kompromittiert. //

                         Da plötzlich ein fröhlich Gelächter,

                         Es wird ausführlich applaudiert,

                         Ein stinkiger haufen Drecke

                         Hat sie so enthusiasmiert. //

                         Die guten Salzburger ! wie rührend,

                         Sie sind, oh ! so gar nicht verwöhnt,

                         Ein Misthaufen hat wie gebührend,

                         Mit ihrem Kunstsinn sie verwöhnt. »

    Ce que l’on pourrait traduire ainsi : « Muets comme l’amidon ils furent assis, ils ne furent guère animés, ils regardèrent comme des bœufs, leur sens artistique ne fut pas compromis. Comme soudain un rire éclata, on applaudit fortement, c’est par une petite crotte qu’ils furent tant enthousiasmés autant. Ces bonnes gens de Salzbourg ! comme c’est touchant, ils ne sont pas très gourmands, c’est par ce tas de fumier que leur goût fut gâté ». Rare.

  • 2 500 

  • 2 500