Catalogue Noël 2016

  • « Retour au catalogue
  • 003. Alphonse ALLAIS (1855-1905) écrivain humoriste

  • 003. Alphonse ALLAIS (1855-1905) écrivain humoriste Image
  • Manuscrit autographe signé, La Vie Drôle. Les œufs  frais du Captain Cap, [1893] ; 8 pages in-8 (découpées pour l’impression et recollées). Amusant conte mettant  en scène le fameux Captain Cap, publié dans Le Journal du 20 novembre 1893, et recueilli dans Rose et Vert-Pomme (1894). Allais relate de nouveaux propos de son « brave ami et intrépide navigateur, le Captain Cap », lors d’une rencontre « dans un bar anglais, voisin de l’Opéra ». Cap rapporte qu’il s’est purgé d’une «étrange  façon » ; dans sa chambre obscure, il a, au lieu d’une bouteille d’Hunyadi-Janos, « eau magnésienne », « avalé un plein flacon de Old Tom Gin ». « Dans ces sortes d’opérations, l’imagination est tout. […] Convaincu que j’avais avalé de l’Hunyadi-Janos, j’ai passé par tous les stratagèmes en usage dans ce sport… […] Le plus curieux, c’est  que ce pseudo-purgatif m’a terriblement délabré l’estomac »… Pour se remettre, il va prendre un port wine egg  flip, « une boisson réconfortante dans laquelle il entre du vin de Porto et du jaune d’oeuf ». Pendant que le garçon le prépare, Cap explique la bêtise des marchands d’oeufs : « Vous n’ignorez pas que les oeufs frais se vendent  plus cher que les oeufs d’antan ? […] un oeuf pondu ce matin se cotera plus cher qu’un autre élaboré au moment de la guerre de Crimée. […] Alors, pourquoi ces idiots-là attendent-ils, pour les vendre, que leurs oeufs soient défraîchis ? […] Alors, j’ai fondé la Société générale des oeufs frais de la Seine. Nous allons acheter d’immenses terrains, où nous élèverons des milliards de volailles… Un oeuf ne sera pas plutôt sorti du cul de la poule […] que nous le jetterons dans le commerce. […] Comme c’est un oeuf très frais, nous le vendons très cher, et nous  réalisons du même coup une sérieuse économie sur l’emmagasinage. Hein, qu’est-ce que vous dites de ça ? — Je  dis, mon cher Cap, que si, au lieu de M. Carnot, nous vous avions sur le trône de France, les affaires marcheraient autrement qu’elles ne marchent ! »… Et cela s’achève par « un bon verre d’irish whisky ».

  • 950

  • 950